SANCERRE-TOURISM :Histoire de la Ville d SANCERRE

SANCERRE au travers des Siècles




X éme siècle

Fondation de la ville fortifiée, par un Comte de Champagne, "Thibaud le Tricheur... " seigneur de Vierzon et de Sancerre, de Chinon, de Saumur, de Beaugency et de Provins.




 

119O


Vers 1190, avant de partir pour les croisades,le Conte Etienne 1° affranchit les Sancerrois de toutes servitudes.




 

1234


Le comté de Sancerre est rattaché au Royaume de France en 1234 par Louis IX (Saint Louis).



1327

"Louis" Comte de SANCERRE, accepte que la ville soit régie selon le modèle libéral des "communes de Lorris".
Les Bourgeois et commerçants établissent un nouveau pouvoir et érige le beffroi , symbole de leur autonomie.
c'est la création de la commune de " Sancerre ".




 

1364

En 1364, commandé par louis II de Sancerre la ville inflige une dure défete aux Grandes Compagnies de Perrinet Gressart.



1420

En 1420, la ville résista victorieusement aux assauts des Anglais,
Dans la même année, les Anglais alors installés à Cosne, attaquent et pillent le monastère, l'Abbaye de ST SATUR, et détruisent l'église de ST Romble.




 

1569

A partir de 1540, de nombreux Sancerrois adhérèrent à la religion réformée, le protestantisme faisant de rapides progrès.
Lors des guerres de religion (1569) la Ville subit un premier siège de cinq semaines en 1569 .



1573

Par le traité de Saint-Germain du 08 août 1570, Sancerre acquit le statut de Place forte protestante.
L'afflux de réfugiés fit que la population passa de 1800 à 2400 âmes en quelques mois. Après la Saint Barthelemy (le 24 août 1572), la ville qui a de nouveau refusé de recevoir une garnison royale fut assiégée dès le 9 janvier 1573.
Pendant 220 jours, il fut tiré contre elle plus de 5900 coups de canon.
Affamés et malades les habitants capitulèrent le 19 août 1573 après une résistance héroïque ayant fait 85 tués par les armes, 500 morts de faim, 139 blessés et plus de 200 malades. Ce fait d’armes lui valu le surnom de « Fâcheuse Montagne ».

Les principaux personnages de ce siège furent : Claude de La Châtre, Gouverneur du Berry, Commandant des troupes royales; Johanneau, disciple de Calvin, élu gouverneur de Sancerre dès le début du Siège; Le capitaine La Fleur, commandant des troupes régulières (50 hommes) et supplétives de la ville et enfin, Jean de Lery, élève de Calvin, Pasteur de grande réputation, réfugié à Sancerre, qui nota quotidiennement les évènements du siège et en fit un récit détaillé publié en 1574.




 

1795

En 1795, Alors que les derniers insurgés Vendéens et Bretons résistent toujour à l'autorité de la République naissante, les princes émigrés formantent des soulèvements dans le centre de la France.
Edmond de Picard de Phélippaux soulevent plusieurs centaines d' hommes dans la région du Sancerrois et s'empare de la ville le 02 avril 1796.
après une occupation de 6 jours, ils quittent la ville devant l'avancée des troupes du directoire.
Beaucoup périrent, rattrappés dès le lendemain dans le village de Sens-beaujeu (à environ 15 kms).
les Chefs auronts échappés au massacre...




 

Personnages



Louis II de Sancerre(1340 /1402), Compagnon de Bertrand Du Guesclin, est nommé Maréchal de France en 1368 par Le Roi Charles V « Le Sage ». Il reconquit plusieurs provinces occupées par les Anglais, pendant la guerre de cent ans.
IL est nommé Connétable (Chef des Armées Royales) en 1397 par le Roi Charles VI « le Fou »

Jacques Coeur (1395-1456)
Nommé Grand Argentier (comptable) du roi Charles VII, il est avans tout grand commercant, et grand promoteur de la qualité des vins du Berry.
Arrêté et torturé en 1451 pour des accusations d'extortion de fond, il s'évadera en 1454 et trouva refuge au Vatican.
Sa réputation fut réabilité par Louis XI .
Aujourd'hui, son palais (à BOURGES) demeure un monument caractéristique de l'architechture du XV ème

Alexandre Mac Donald,
ILn’est pas né à Sancerre mais il y passa son enfance et ses parents, sa femme et ses enfants y vécurent quelques temps. Vainqueur de la bataille de Wagram (5 et 6 juillet 1809), il fut élevé à la dignité de Maréchal d’Empire par Napoléon Bonaparte qui lui conféra également le titre de Duc de Tarente.