les Gîtes
les Chambres d'hôtes
les Châteaux
les Fermes chambres d'hôtes
Les Campings
Hôtels Restaurants Auberges
Equitation
Tourisme Aérien
Tourisme Nautique
Chasse
Pêche
Parcs & Jardins
Ateliers d'Arts
Galeries
Les Barady's
SANCERRE TOURISM :histoire des vins de SANCERRE

Histoire du Vignoble

l'Histoire débute aux pieds des coteaux, à St THIBAULT,
Alors nommée « GORTONA » cette ville portuaire Gallo-Romaine, idéalement située sur les rives de la Loire et la Voie Romaine, servira très certainement de point de départ à l’exportation des vins produits sur les côteaux.
Les Bituriges, peuples issus des Celtes, habitants du Berry, cultivaient déjà le vin dans la région.
Pline le Jeune (61 à 114 après JC) indique la présence du cépage « Bitrurius » sur les bords de la Loire.




 

En 313
Constantin, Empereur converti, proclame le Christianisme religion officielle et unique de tout l'Empire Romain, le vin devient alors objet de Culte et sa consommation se répand à toute la population.




 

Au moyen Age
Grâce aux moines Augustins de l’Abbaye de st SATUR (XI éme, XII éme siècle) qui cultivent et commercialisent le vin, et à la maison des Contes de SANCERRE, le vignoble prospère et s'étend .
Jean de France, Duc du Berry en faisait d’ailleurs éloge en le qualifiant de « meilleur vin du Royaume.
En 1365 , il fera éditer une charte relative à l’élaboration et au commerce des vins, en fixant notamment la date des vendanges.




 

1627 Le vin abonde… la superficie des terres plantées en vigne devient trop importante dans le Royaume.
Louis XIII interdit toute nouvelle plantation mais le vignoble de Sancerre semble épargné par cette restriction.
Ce n'est qu' après la Révolution en 1791 que l'interdiction est levée.




 

Le déclin du vignoble Local:

Dès 1850
certaines maladies comme l’oïdium apparaissent.
Les traitements au souffre mettront près de 15 ans à vaincre la maladie , qui aura tout de même décimé plusieurs vignobles.

Vers 1860 le phylloxéra débarque d’Amérique, en 30 ans il décimera la quasi-totalité du vignoble Français. Sancerre ne sera pas épargné.




 

Renaissance du vignoble

A partir de 1893 le vignoble Français se reconstitue à partir de plans Américains (hybride Franco-Américain et plan gréffés).
Majoritairement planté en rouge avant l’épidémie , le vignoble sancerrois est en grande partie replanté en "sauvignon".
les vins blancs issus du sauvignon obtiennent l'AOC en 1936.
les vins rouges et rosés issus du Pinot noir rejoignent l'appellation en 1959.




 

Vers les années 60, le commerce prospère
l'export vers la capitale s'intensifie, notamment grâce au chemin de fer, et à la ligne du "Tacot" au pied du vignoble.
"le Sancerre" ouvre ces portes dans le XIIè arrondissement.Il deviendra le lieu de rassemblement des Sancerrois de Paris et participera à la promotion de ces vins.




 

Aujourd'hui,
les vins de l'appellation SANCERRE sont soumis à un cahier des charges strict régis par L'I.N.A.O
IL définit bien évidement les zones de plantations, les quotas de production, le degré alcoolique, mais aussi contrôle les produits de traitements utilisés
Le pinot noir (vin rouge et rosé) représente 15 % de la production des vins de Sancerre, sur les 165 000 hectolitres produits de l’appellation.
Répartis sur 2800 hectares des 14 communes du sancerrois( Bannay,Bué, Crézancy, Menetou-Râtel, Ménétréol, Montigny, Saint-Satur, Saint-Gemme, Sancerre , Sury-en-Vaux, Thauvenay, Veaugues, Verdigny, Vinon). Chavignol, Amigny et Maimbray étant rattachés à leur commune respective.





 




 

SANCERRE-TOURISM :Annuaire des Domaines Vignerons